Sécurité et santé à Lombok

LA SECURITE A LOMBOK

En parcourant les forums spécialisés sur internet, vous trouverez des témoignages de personnes malchanceuses qui se sont faites agresser lors d’un voyage à Lombok. Depuis ces dernières années, les autorités locales semblent avoir réussi à faire le ménage parmi ces bandes locales qui attaquaient les touristes pour les détrousser, car tous ces témoignages sont anciens.

Il faut dire que la croissance économique de l’Indonésie a considérablement contribué à faire reculer la pauvreté dans les campagnes de Lombok. De plus, le tourisme s’étant fortement développé depuis l’ouverture de l’aéroport international de Lombok en 2012, les habitants se sont habitués à la présence des touristes et leurs idées préconçues ont évolué (c’est tout bête mais par exemple l’augmentation du nombre de distributeurs automatiques leur a fait comprendre que nous ne voyageons plus avec des liasses de billets comme autrefois !…).

Enfin, n’oublions pas que le gouvernement indonésien a pour objectif de faire de Lombok une capitale mondiale du tourisme et ce projet passe évidemment par une grande sécurisation de l’île pour ne pas faire fuir les touristes !

Bien entendu, on ne pourra jamais affirmer que Lombok bénéficie d’un risque zéro (comme n’importe quel endroit sur terre), aussi il conviendra de respecter les simples précautions d’usage à savoir : ne pas trainer la nuit sur des routes et des chemins peu fréquentés, ne pas laisser ses affaires en self-service quand on va se baigner, ne pas voyager avec de grosses sommes en liquide, etc…

Il faudra également être vigilant aux innombrables arnaques, notamment dans les endroits très fréquentés par les touristes (les endroits les plus connus pour leurs arnaques étant les ports de Lembar et Bangsal), mais d’une façon générale les Sasak (habitants de Lombok) sont extrêmement accueillants, ont toujours le sourire et sont toujours prêts à rendre service !

Si vous êtes à Bali, il est probable qu’on vous dresse un portrait sulfureux de Lombok et de ses habitants : c’est compréhensible puisque les deux îles sont plus en plus rivales en terme de tourisme, mais souvent largement exagéré !

Mais les Balinais ne sont pas les seuls à exagérer… le site France-Diplomatie a lui aussi tendance à avoir la main lourde en terme de risques de voyage, car il dresse la liste exhaustive de tous les risques encourus, y compris ceux dont la probabilité est extrêmement faible. Alors au lieu de prendre peur, prenez plutôt du recul !

Femme seule à Lombok

Beaucoup l’ignorent mais l’Indonésie est le premier pays musulman du monde en terme de population musulmane (sur 300 millions d’habitants, le pays compte près de 90% de population musulmane). On a tendance à l’oublier car Bali (qui absorbe à elle seule 40% du tourisme en Indonésie) est à majorité hindoue et l’influence de l’islam se ressent guère.

Aussi, si vous arrivez de Bali, le dépaysement sera immédiat : on appelle Lombok l’île aux 1000 mosquées.

L’islam indonésien est un islam modéré, Lombok se fait pas exception à cette règle. Mais la population de Lombok étant à majorité rurale, c’est une île relativement conservatrice par rapport à de nombreuses autres régions d’Indonésie.

Un voyage à Lombok n’est pas plus risqué pour une femme seule qu’une autre catégorie de voyageurs, mais il est tout de même recommandé de s’habiller de façon discrète (c’est-à-dire pas trop court !) dès l’instant qu’une femme seule souhaitera s’éloigner des zones touristiques ou des plages, sinon elle pourra s’exposer à des regards réprobateurs de la part des femmes locales… ou à des tentatives plus ou moins lourdes et insistantes de la part des hommes… on parlera donc plus d’un inconfort de voyage plutôt qu’une réelle insécurité.

Enfin, il est probable le développement rapide mais récent du tourisme à Lombok fasse évoluer les mentalités locales, des situations qui étaient encore inhabituelles pour les habitants il y a quelques années devenant quotidiennes.

Vaccinations et paludisme à Lombok

Pas de vaccination obligatoire pour un voyage en Indonésie, seules les vaccins classiques du voyageur sont recommandés. Voir ici : https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage/indonesie

Concernant le risque de paludisme à Lombok :  ce risque est faible mais pas nul, notamment depuis le tremblement de terre d’août 2018 les médias locaux ont fait état de nombreux cas de paludisme, en raison des nombreuses destructions matérielles ayant créé des zones propices au développement du paludisme.

Toutefois il est important de relativiser ce risque : il concerne principalement le nord de Lombok (durement touché par le tremblement de terre).

Ne présentent pas de risque de paludisme : les villes touristiques (car les autorités locales font en sorte de nettoyer les lieux insalubres), les zones côtières plus arides (ouest, sud et sud-est Lombok), les zones de montagnes autour du Rinjani(altitude supérieure à 2000m), en particulier pendant la saison sèche où les moustiques se font rares.

Un risque de paludisme est à prendre en compte si vous envisagez un séjour chez l’habitant dans les zones rurales et humides (ce qui concerne donc peu de voyageurs).

En dehors de cette situation particulière, il n’est pas nécessaire de prendre un traitement antipaludéen pour un voyage à Lombok, même avec un séjour de longue durée. Il vaut mieux prendre les précautions d’usage, à savoir acheter sur place des anti-moustiques locaux (ceux ramenés de France pourraient ne pas être efficaces) et s’habiller de vêtements longs juste avant ou juste après le coucher du soleil… pour prendre le temps de l’admirer bien sûr !

Tremblements de terre

L’Indonésie est en fait un massif de montagnes volcaniques qui s’étale tout en longueur entre Sumatra et la Papouasie, et les parties émargées de ces montagnes forment ce pays qui constitue le plus grand archipel du monde.

D’autre part, l’Indonésie est proche de plusieurs lignes de failles, notamment le sud de l’Indonésie est bordé par une très longue faille sous-marine, constituée par la plaque continentale australienne qui progressivement s’enfonce sous la plaque continentale asiatique.

On dit souvent que l’Indonésie est la ceinture de feu du Pacifique, car en effet l’activité géologique y est intense.

Lombok n’échappe pas à cette règle : d’une part le volcan Rinjani en constitue son imposant sommet, d’autre part l’île est entourée par 2 failles, une petite au nord et la grande faille Asie-Australie au sud, ces failles sont matérialisées par les 2 traits rouges de cette carte.

La série de tremblements de terre de 2018 a été provoquée par des mouvements de la faille nord. Ces tremblements de terre ont occasionné énormément de dégâts au nord de Lombok.

Dans l’état actuel de choses (l’état actuel pouvant durer plusieurs siècles vu qu’on parle en temps géologique) la faille sud ne bouge pas et le volcan Rinjani a une activité plutôt faible (les éruptions de ces dernières décennies ne présentaient pas de caractère dangereux).

On ne peut pas nier le risque de tremblement de terre, ce risque se localise donc essentiellement au nord de Lombok (iles Gili y compris). Mais c’un risque géologique c’est-à-dire qu’il peut se produire dans 10 ans ou dans un siècle. Quant au risque d’éruption, il faut savoir que le volcan Rinjani est sous surveillance permanente des géologues indonésiens et internationaux et que les techniques actuelles permettent de prévoir l’activité volcanique (il arrive d’ailleurs que le volcan Rinjani soit fermé par précaution).

La durée de votre voyage par rapport à l’échelle de temps géologique rend les risques de tremblement de terre, de tsunami et d’éruption volcanique extrêmement faibles, mais tout voyage en Indonésie implique forcément l’acceptation de ce risque.

Carte des failles