Bali et Nusa Penida

Impossible de ne pas parler de Bali lorsqu’on parle de l’Indonésie… Et pourtant Bali est loin de faire l’unanimité parmi ses visiteurs: adorée par certains, détestée ou fuie par les autres….

Il est vrai que Bali est unique par rapport au reste de l’Indonésie, notamment par le fait qu’il s’agit d’une île majoritairement hindouiste enclavée dans le premier pays musulman du monde. Ouverte au tourisme de masse depuis près d’un demi-siècle, l’île a néanmoins su conserver de nombreuses traditions, et celles-ci sont bien plus visibles dans de nombreuses régions d’Indonésie, y compris les plus reculées. Offrandes quotidiennes aux dieux, cérémonies quasi-quotidiennes dans les nombreux temples toujours très actifs, danses, costumes, les Balinais ont su préserver leur identité malgré une invasion touristique considérable.

Par contre Bali a aussi ses points faibles, à commencer par la pression touristique énorme : l’île dépasse désormais les 5 millions de touristes étrangers par an, et chaque année ce chiffre augmente de 15 à 20%. Autant dire que si votre principal objectif est de sortir des sentiers battus, ça être compliqué !… Il en résulte également un trafic très intense dans la quasi-totalité de l’île, réalité souvent masquée par les belles rizières verdoyantes que l’on voit sur les dépliants touristiques…

Autre point faible de Bali : à part quelques rares exceptions, les plages sont globalement très moyennes (par rapport au reste de l’Indonésie, et notamment les plages de sa voisine Lombok sont nettement supérieures).

Alors….

FAUT-IL ALLER A BALI ?

Tout dépend de votre propre expérience en Asie et de ce que vous recherchez.

Oui, il faut aller à Bali si :

Vous n’êtes jamais allé en Asie (ou bien avez visité seulement des endroits très connus comme Phuket, Langkawi, etc…), auquel cas le dépaysement sera malgré tout au rendez-vous
Vous n’êtes jamais allé en Indonésie : Bali est plus facile à visiter que les autres parties de l’Indonésie, l’hébergement y est de meilleur qualité, on y mange beaucoup mieux qu’ailleurs, beaucoup de Balinais parlent anglais, et globalement l’île est vraiment au service des touristes. Bali est certainement le meilleur endroit à visiter pour un premier voyage en Indonésie.
Vous envisagez de passer des vacances plutôt qu’uneaventure éprouvante : petites balades dans la forêt tropicale, farniente sur les plages, sorties à la journée, massages, shopping, sorties nocturnes, etc….

A l’inverse, vous pouvez vous passer de visiter Bali, ou envisager d’écourter votre séjour, si :

Vous avez déjà effectué plusieurs voyages en Asie : les voyageurs expérimentés ont souvent un regard plus critique (celui du fameux « touriste blasé » que nous finissons par devenir tous !…)
Vous souhaitez éviter les endroits touristiques… à Bali mettez-vous bien une chose en tête :   certaines parties de l’île sont certes moins touristiques mais tous les sentiers sont battus…
Vous n’aimez pas le monde : vous rêvez de plages désertes ? Il y en a partout en Indonésie… sauf à Bali !

Bien sûr, tout ceci reste assez subjectif, et moi-même qui écris ces lignes, je ne suis pas un grand fan de Bali, donc pas forcément un très bon ambassadeur…. Pour compenser ce parti-pris, les photos qui accompagnent ce texte ont été prises dans les endroits de Bali que je préfère.

Mes endroits préférés à Bali

La baie d’Amed avec vue sur le volcan Agung
Balangan Beach, la seule vraie plage de sable blanc de Bali)
La plage de Jimbaran et ses somptueux couchers de soleil
Les rizières de Tegallalang, ultra-touristiques mais superbes !
Les rizières de Tegallalang près d’Ubud
La petite plage de Tegal-Wangi
Les rizières de Tegallalang près d’Ubud
Les rizières de Tegallalang près d’Ubud
Le magnifique temple de Tirta Gangga
Le magnifique temple de Tirta Gangga
Le magnifique temple de Tirta Gangga
Le magnifique temple de Tirta Gangga

Nusa Penida

Nusa Penida est une petite île située au sud-est de Bali. Elle est facilement accessible par un ferry public quotidien qui relie le port de Padangbai (Bali) au port de Sampalan (tout au nord de Nusa Penida), durée 2h, ce ferry prend les véhicules.

Pour les touristes disposant de moins de temps, il existe une multitude e compagnies de speedboats privées qui relient Bali à Nusa Penida en une grosse demi-heure depuis les principaux ports de la côte Est de Bali (Sanur, Benoa, Padangbai).

Nusa Penida est nettement moins visitée que sa voisine Bali, mais ces dernières années ont vu sa notoriété grimper en flèche en raison de nombreux spots ayant été mis en avant sur les réseaux sociaux. En effet, la côte de NusaPenida offre des paysages spectaculaires et particulièrement appréciés sur Instagram….

Des agences de voyage propose de visiter Nusa Penida à la journée, l’intérêt me semble très limité, car d’une part une journée ne suffit pas pour bien découvrir l’île, d’autre part on trouve suffisamment d’hébergements pour y passer la nuit. Durée conseillée du séjour : 2 nuits minimum, + 1 pour les voyageurs qui souhaitent découvrir les riches fonds marins qui entourent Nusa Penida.

Les principaux endroits à découvrir sont assez proches les uns des autres, néanmoins il n’existe pas de route côtière (il faut donc revenir sur ses pas pour passer d’un endroit à l’autre) et, malgré des distances courtes et tant que le gouvernement n’aura pas fait des travaux pour faciliter les accès, les temps de parcours sont assez longs (compter 1h pour faire 15km).

  • Angel’s Billabong : une piscine naturelle creusée dans la falaise par le remous des vagues. Attention à choisir l’heure de la baignade (marée basse), les vagues sont extrêmement puissantes et dangereuses.
  • Tout près de là (quelques centaines de mètres à pieds), se trouve une autre œuvre créée par les vagues : Broken Beach
  • A 10km de route en direction de l’Est se trouve l’endroit le plus connu de Nusa Penida : KelingkingBeach, une splendide plage de sable blanc blottie au fond d’une falaise vertigineuse. Rendu accessible aux bus, l’endroit est malheureusement déjà devenu hyper fréquenté, néanmoins Kelingking est un incontournable. Bonne nouvelle : la descente jusqu’à est assez longue et vertigineuse, ce qui élimine en cours de route 90% des marcheurs…
  • Toujours un peu plus à l’est, on arrive à Banah Cliff Point, où, comme son nom l’indique, le panorama sur la mer est sauvage et grandiose.
  • Plus à l’est, de hautes falaises plongeant dans l’océanse succèdent tout au long de la côte sud, comme par exemple à Peguyangan où des escaliers dévalent la paroi à pic jusqu’à un temple hindou sacré.
  • Enfin, beaucoup plus excentré que les endroits précédents et donc moins fréquentés  (à l’extrémité est de Nusa Penida), se trouvent deux belles plages de sable blanc, posées dans un décor de falaises particulièrement photogénique : Atuh Beach et Diamond Beach.
  • Ajoutons à cette liste la découverte des fonds marins très riches qui entourent Nusa Penida, avec notamment la possibilité de nager avec les raies manta… mais votre serviteur n’a pas encore essayé !
Enregistrer
Partagez