Madura Borobudur et sud de Java Volcan Bromo Volcan Kawah Ijen îles Karimunjawa île de Bawean Île de Madura

L’île de Java

L’Ile de Java est densément peuplée, elle réunit 60% de la population indonésienne. Depuis de nombreuses années, le gouvernement incite les Javanais, grâce à un programme de subventions, à migrer vers les régions les moins peuplées d’Indonésie. Plus récemment, le pays a décidé de déménager sa capitale Jakarta, menacée par la montée des eaux et étranglée par une urbanisation chaotique, afin de créer de toutes pièces une capitale administrative au nord de Banjarmasin.

Néanmoins, la surpopulation ne doit pas vous dissuader d’aller à Java. Les paysages sont somptueux (rizières, montagnes, plages,..), et en dehors de quelques endroits touristiques très connus sur lesquels se concentre le tourisme de masse, vous serez le plus souvent en immersion totale avec une population accueillante. Malgré des distances parfois longues, voyager à Java n’est pas très difficile car les transports sont nombreux, le tourisme y est bien développé, et le coût de la vie y est le moins cher de toute l’Indonésie.

Nous vous invitons à découvrir les principaux lieux d’intérêt que nous avons visités lors de nos différents voyages (en scooter !) à travers et autour de Java.

Borobudur et sud de Java

Le temple bouddhiste de Borobudur, inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, est une des icônes de l’Indonésie.Incontournable lieu de passage lors d’une traversée de Java, c’est un des lieux les plus visités d’Indonésie. Il est conseillé de le visiter tôt le matin, avant que les bus de voyages organisés affluent en nombre !… C’est aussi l’heure où l’on bénéficie de la meilleure lumière et d’une température plus supportable.

La visite de Borobudur va en général de pair avec celle du temple hindou de Prabanan, autre joyau de l’histoire de l’Indonésie avant que le pays se tourne vers l’Islam quelques siècles plus tard.

Cette région de montagnes est encore densément boisée, l’un des meilleurs endroits pour observer la jungle de Java est le village de Kalibiru, où les locaux ont eu l’idée d’aménager des terrasses panoramiques… pour le plus grand bonheur des instagrameurs !…

Un autre spot particulièrement  instagramable, celui d’Umbul Ponggok, où le fond d’une piscine a été aménagé pour reproduire le fonds d’une rivière, offrant la possibilité de clichés bluffants !

Plus à l’Est, la région côtière de Pacitan ne manque pas d’intérêt. On y trouve à la fois de belles plages comme celle de Klayar, la cascade de Banyu Tibo qui se jette directement dans l’Océan Indien, une superbe grotte dénommée Goa Gong,  ou encore le très actif volcan Kelud qui dont les régulières éruptions alimentent l’actualité indonésienne.

Volcan Bromo

Autre icône qui figure sur de nombreux dépliants touristiques, le célèbre volcan Bromo et son fameux cratère offrent des paysages à couper le souffle, à condition de se lever très tôt le matin, avant que ceux-ci soient totalement recouverts de nuages.

Volcan Kawah Ijen

Ce volcan s’est rendu célèbre par le très dur labeur effectué par les porteurs de soufre, dans des conditions quasi-inhumaines…. En effet le Kawah Ijen est en activité et produit de grandes quantités de soufre, que les mineurs extraient à coup de pelles et de pioche, avec un morceau de tissu entre les dents pour seule protection contre les vapeurs toxiques…. A cela s’ajoute le portage des blocs de soufre (entre 60 et 90kg) sur 3km et 600m de dénivelé, un  vrai travail de forçat !…

A noter qu’on peut facilement accéder au volcan Kawah Ijendepuis Bali en prenant le ferry de Gilimanuk à Banyuwangi (durée de la traversée entre 30 et 45 minutes), l’entrée du Kawah Ijen est alors à 40km de route depuis le port de Banuywangi.

îles Karimunjawa

On n’imagine pas trouver un archipel paradisiaque au large de l’île la plus peuplée et la plus industrialisée d’Indonésie !… Et pourtant les Iles Karimunjawa ont tout l’air d’un paradis tropical….

Si la qualité des fonds marins est assez moyenne (par rapport aux standards indonésiens habituels), les îles réjouiront les amateurs de paysages de type carte postale : mer bleue turquoise, sable d’une blancheur parfaite, plages bordées de cocotiers penchés,….

Les iles Karimunjawa sont accessibles depuis la ville de Jepara après 2h de traversée (ferry Express Bahari). Il existe également un petit aéroport mais pour le moment l’option avion est à éviter (vols souvent annulés et  places attribuées en priorité aux locaux).

Surfréquentées pendant la période de fin du Ramadan (les îles sont prises d’assaut lors des vacances indonésiennes d’Idul Fitri), et assez prisées par les tours-opérators locaux qui proposent à leur clientèle indonésienne des tours organisés à des prix défiant toute concurrence, les iles Karimunjawa restent encore peu visitées par les touristes occidentaux, et pourtant le séjour en vaut vraiment la peine.

L’archipel offre un bon choix d’hébergements, on peut facilement louer un bateau pour faire des tours à la journée à travers l’archipel, et le tout avec un coût de la vie  très abordable. Durée conseillée du séjour 4 nuits minimum, idéalement une semaine.

île de Bawean

Située à mi-chemin  entre les iles de Java et Bornéo, il y a eu de chances pour que vous trouviez cette île sur une carte d’Indonésie…. Seule une observation attentive et rapprochée de Google Maps permet de découvrir cette petite perle perdue en pleine mer de Java…. Alors autant dire que si vous aimez circuler hors des sentiers des sentiers, l’Ile de Bawean est faite pour vous !

Pour s’y rendre, c’est le même mode de fonctionnement que les Iles Karimunjawa : avion peu fiable, il faut privilégier les bateaux Express Bahari et Natuna Express qui partent tous les matins depuis le port de Gresik  et faire les 3h30 à 4h de traversée.

Sur place, on trouve quelques hôtels (nous recommandons l’Hotel Miranda dans lequel nous avons séjourné https://www.facebook.com/hotel.miranda.7) ainsi que des locations de scooters et de bateau à la journée.

Au programme : tour de l’île en scooter, snorkeling à la pointe ouest de Bawean, plage et farniente dans les eaux turquoises qui entourent les petites îles de Gili Noko et Noko-Selayar.

Durée conseillée du séjour : 3 nuits, ou dans l’idéal une semaine en comptant les temps de transport.

Île de Madura

On y accède par le fameux Suramadu bridge, situé au nord de la grande ville industrielle de Surabaya.

Toute en longueur (environ 150km de long par la route), Madura est connue pour ses courses de bœufs et l’exploitation de carrières de calcaire. On y trouve également de belles plages, comme celle de Slopeng sur la côte Nord, des chutes d’eau se jetant dans la mer (village de Toroan), et enfin une petite île aux paysages de carte postale : Gili Labak, accessible depuis la ville portuaire de Sumenep.

Enregistrer
Partagez